Compte là-dessus!

Collectif

Compte là-dessus!

« Oulala ! Les maths c’est compliqué, on n’y comprend rien. » Pour­tant les mathé­ma­tiques, c’est comme les chaus­settes ou la petite cuiller : nous les utili­sons tous les jours. Pour comp­ter, pour construire, et surtout pour réflé­chir. Elles sont bien rangées dans un tiroir de notre tête, et on peut s’en servir pour jouer aux dames, par exemple, ou à la belote, ou aux jeux vidéos. On peut même s’amu­ser avec. En peignant, en décou­pant, en collant. En clouant, en arpen­tant, en plan­tant des bulbes.

Et si on veut, on peut en inven­ter, des mathé­ma­tiques. Pour résoudre des problèmes d’une autre planète, ou pour expliquer pourquoi mes chaus­settes sont toujours cachées sous la commode quand je me lève le matin. Ça, j’ai­me­rais bien le savoir.

Un livre réalisé sous la direc­tion de Lucie Castel, avec les enfants du RPI d’Ay­ron, Maillé et Chalan­dray.