Je sais, j’y ai vécu

Collectif

Je sais, j’y ai vécu

1969–2019 – Kennedy, une tour au cœur des Couron­ne­ries

Depuis 1969 la Rési­dence Habi­tat Jeunes Kennedy accueille des jeunes de 16 à 30 ans de toutes origines sociales et géogra­phiques pour leur procu­rer un loge­ment, favo­ri­ser leur inté­gra­tion au terri­toire, au quar­tier, à la ville et les soute­nir dans leurs projets indi­vi­duels et collec­tifs.

Kennedy contemple du haut de ses treize étages le centre-ville et sa péri­phé­rie. Bâti­ment phare par sa centra­lité et sa visi­bi­lité, la tour a été construite au cœur même du quar­tier des Couron­ne­ries. Nous y voyons le symbole de l’es­poir que plaçait dans sa jeunesse la France des années soixante-dix. Que sont deve­nus ces espoirs, qui sont les jeunes d’aujourd’­hui, que vivent-ils ? Si la tour est visible, emblé­ma­tique du quar­tier, qui sait ce qu’il s’y passe vrai­ment ?

La tour a vécu au rythme des trans­for­ma­tions de la société française : exode rural, crises écono­miques, mouve­ments migra­toi­res… Au terme de 47 années d’exis­tence, Kennedy a accueilli plus de 40 000 jeunes. Lieu de bras­sage des diffé­rences, de rencontres, d’ami­tiés qui résistent aux années, la tour Kennedy reste pleine d’es­poir quant à son avenir et à l’ave­nir des jeunes qu’elle accueille. Dans le cadre des grands travaux urbains enga­gés par la ville de Poitiers et ses parte­naires, elle sera bien­tôt recons­truite, une page va certai­ne­ment être tour­née, que restera-t-il de la mémoire du lieu ?

À travers la réali­sa­tion de cet ouvrage nous avons souhaité créer un pont entre les rési­dents d’aujourd’­hui et d’hier pour mieux attendre ceux de demain.

Françoise Raim­bault, Prési­dente de l’As­so­cia­tion de Gestion des Foyers Sociaux