Nylso

Nylso se lance dans la bande dessi­née en auto­di­dacte, en créant avec Jo Manix le fanzine Le Simo, en 1994. De revues en festi­vals, il parti­cipe à l’es­sor d’une bande dessi­née de créa­tion, née des expé­ri­men­ta­tions d’au­teurs-éditeurs s’em­pa­rant des tech­niques de produc­tion et de diffu­sion, sur le modèle des labels indé­pen­dants de rock qu’ils appré­cient tant. Le person­nage de Jérôme d’Al­pha­graph naît en 2000, dans le numéro zéro du fanzine hebdo­ma­daire Chez Jérôme Comix. Nylso y impro­vise les aven­tures d’un apprenti libraire, qui découvre le monde à travers les livres et les voyages.

Le petit Jérôme s’étoffe au fur et à mesure du roman d’ap­pren­tis­sage dessiné, révé­lant le proces­sus créa­tif de son auteur : les lecteurs et les libraires s’y retrouvent. Cinq tomes paraissent, entre 2002 et 2010, aux éditions Flblb.

Rêveur éveillé, Jérôme évolue dans un monde aux allures orien­tales, à la fois intem­po­rel et fami­lier. Œuvre emblé­ma­tique parta­gée par bien des amou­reux des livres, Jérôme d’Al­pha­graph, comme les livres de Robert Walser auxquels il fait souvent réfé­rence, fait figure d’in­con­tour­nable, malgré sa discré­tion : Nylso multi­plie les rési­dences, les expo­si­tions et les antho­lo­gies (dont 100 cases de maîtres, aux éditions de la Marti­nière, où il figure entre Moebius et Pratt). Depuis plus d’une dizaine d’an­nées, Nylso a créé une famille de lecteurs et d’au­teurs qui se recon­naissent dans son fin trait d’encre (au rotring 0,1 ), support et prolon­ge­ment de ses réflexions contem­pla­tives.

Une expo­si­tion consa­crée au travail de Nylso a été créée par le festi­val Peri­sco­pages, et est dispo­nible à la loca­tion (contac­ter l’as­so­cia­tion Peri­sco­pages).

Publications aux éditions FLBLB

Bibliographie