Livres en PDF et licences libres pour temps confi­nés

En cette période inédite, certain·e·s risquent d’épui­ser trop vite le contenu de leur biblio­thèque. En atten­dant que les librai­ries ré-ouvrent, et que reviennent nos liber­tés d’al­ler et venir, nous avons décidé de publier ici des PDF inté­graux de certains de nos livres, sous licence libre, avec l’ac­cord de leurs autrices et auteurs :

Le contenu de ce billet évoluera au fil des semaines pour enri­chir l’offre de livres de FLBLB lisibles sur écran, au moins le temps du confi­ne­ment.

Tous ces titres sont dispo­nibles en librai­ries. Certains ont déjà fait l’objet de publi­ca­tions inté­grales en ligne, par épisodes, sur Media­part ou Lundi Matin. On compte sur vous pour savoir retrou­ver vos titres préfé­rés en librai­ries quand celles-ci rouvri­ront et auront bien besoin de vos sous (nous aussi). On compte sur vous pour ne rien ache­ter via des multi­na­tio­nales sans scru­pules qui oublient de payer leurs impôts.

On arrête tout, on réflé­chit, on lit, et c’est pas triste.


Des sauvages parmi nous, d’Otto T.

Télé­char­ger le livre en PDF

Ah se bala­der dans la nature et cueillir de quoi se nour­rir, échap­per enfin au super­mar­ché !

En novembre 2019, Otto T. publiait, dans le cadre de l’évè­ne­ment poite­vin Traver­sées Des sauvages parmi nous, un fanzine au tirage consé­quent (300 exem­plaires), dans lequel il raconte une balade bota­nique avec l’ar­tiste-bota­niste Thomas Ferrand . Diffusé en circuit court, le fanzine a été imprimé avec des encres végé­tales en riso­gra­phie par Riso­lu­tion.

L’ou­vrage n’est pas sorti en librai­rie, nous vous le propo­sons à la lecture ici afin que tout le monde sache faire des chips d’or­tie.


Le cher­cheur fantôme, de Robin Cousin

Télé­char­ger le livre en PDF

Un thril­ler scien­ti­fique qui fait la part belle à la poésie de la recherche, qui observe les inter­ac­tions entre des cher­cheurs isolés du monde le temps d’une rési­dence, et qui repose sur un problème de mathé­ma­tiques fonda­men­tales : la ques­tion « P=NP ? » toujours non réso­lue à ce jour mais qui pour­rait bien dévé­rouiller tota­le­ment inter­net si l’on trou­vait l’al­go­rithme capable d’y répon­dre…

La Fonda­­tion pour l’étude des systèmes complexes et dyna­­miques accueille vingt-quatre cher­­cheurs en rési­­dence et leur four­­nit des moyens illi­­mi­­tés pour mener à bien leurs travaux. Un soir, trois cher­­cheurs, Louise, Stéphane et Vilhem, découvrent qu’il y a dans leur bâti­­ment un quatrième résident que personne n’a jamais vu. Il travaillait sur le problème « P=NP ».

Plus d’in­fos : https://www.flblb.com/cata­logue/cher­cheur-fantome/

Une belle gageure que de rendre passion­nante une BD construite autour de P=NP. Pour­tant, Robin Cousin s’y est attaqué avec succès, brodant autour de la ques­tion de la complexité algo­rith­mique un thril­ler origi­nal et allè­gre­ment mené.

Anne-Claire Norot, les Inro­ckup­tibles

Ça va pas durer long­temps mais ça va faire très mal, de Grégory Jarry

Télé­char­ger le livre en PDF

Les récits-post-apoca­lyp­tiques vont ils nous faire douce­ment marrer main­te­nant que ça ne ressemble plus telle­ment à de la science-fiction ? Dans le cas de ce roman-photo, c’est à peu près sûr, car avant d’être un récit post-apoca­lyp­tique, c’est une comé­die poli­tique déton­nante, avec une média­trice de la Répu­blique en pleine forme face aux pires adver­si­tés.

Un matin, trois terro­ristes d’un genre nouveau stupé­fient la planète via une vidéo postée sur les réseaux sociaux : ils ont décou­vert une faille dans l’In­ter­net et peuvent déclen­cher un tsunami élec­tro­nique capable d’élec­tro­cu­ter tous les gens connec­tés, soit 50 % de la popu­la­tion sur terre. Leur reven­di­ca­tions sont simples : ils veulent le Pouvoir Mondial et demandent la démis­sion de tous les prési­dents en exer­cice. La menace est prise très au sérieux, dans les grandes rédac­tions souffle un vent de panique. C’est alors que Marianne, média­trice de la Répu­blique française, entre en action…

Plus d’in­fos : https://www.flblb.com/cata­logue/ca-va-durer-long­temps-ca-va-faire-tres-mal/

Détour­nant avec intel­li­gence et humour la diffi­culté, l’au­teur, appuyé par des comé­diens impec­cables au jeu parfai­te­ment juste, raconte la fin du monde sous un angle inti­miste, tota­le­ment décalé et parfai­te­ment hila­rant.

Eric Adam, DBD

Du cinéma pour le dessert, de Rémi Lucas

Télé­char­ger le livre en PDF

En ce moment, il y a de grandes chances que vous revoyiez des films vus il y a des années… pas sûr qu’ils vous fassent le même effet.

Comment les grands films nous trans­­forment ? Pourquoi le bouton­­neux qui aimait Luc Besson devient-il un homme épanoui après avoir visionné tout John Ford ? Y a-t-il un risque de deve­­nir un vieux réac à force de revoir La Mort aux trousses ? C’est le sujet de notre débat de ce soir.

Plus d’in­fos : https://www.flblb.com/cata­logue/du-cinema-pour-le-dessert/

Rémi Lucas raconte en BD sa longue histoire d’amour hilare avec le cinéma.

Willem, Char­lie Hebdo

Voyages en Égypte et en Nubie de Giam­bat­tista Belzoni, de Grégory Jarry, Nicole Auge­reau et Lucie Castel

Télé­char­ger le tome 1 en PDF

Télé­char­ger le tome 2 en PDF

Aven­tures, grands espaces et riva­lité franco-anglaise dans l’Égypte du XIXe siècle avec un couple d’aven­tu­riers : dépay­se­ment garanti !

Rien ne prédes­ti­nait Giam­bat­tista Belzoni (1778– 1823) à deve­nir le pion­ner de l’égyp­to­lo­gie. Fils d’un barbier de Padoue, il émigre en Angle­terre pour fuir l’in­va­sion napo­léo­nienne de l’Ita­lie. Là, ce géant de 2 mètres exhibe sa muscu­la­ture dans un théâtre et fait la connais­sance de Sarah Banes, femme-girafe, qui devien­dra sa femme. Belzoni sera le premier à rentrer dans le temple d’Abou Simbel, décou­vrira des tombes royales de première impor­tance et ouvrira la pyra­mide de Kefren à Gizeh, 600 ans après le fils de Sala­din. Dessi­na­teur, Belzoni orga­ni­sera plusieurs expo­si­tions à Londres et Paris, qui enthou­sias­me­ront Cham­pol­lion. Dans son jour­nal de voyage palpi­tant, il s’at­tache moins à décrire ses décou­vertes que ses rela­tions avec toute une gale­rie de person­nages hauts en couleurs, pacha, cacheff et caïma­kan, paysans, inter­prètes, et ce coquin de consul de France Bernar­dino Drovetti, furieu­se­ment jaloux de la chance et des intui­tions de Belzoni, et qui fait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues.

Plus d’in­fos : https://www.flblb.com/cata­logue/collec­tion/docu­men­taire/voyages-en-egypte-et-en-nubie-de-giam­bat­tista-belzoni/

Rare­ment un album n’avait marié avec autant d’élé­gance l’hu­mour le plus débridé, la resti­tu­tion histo­rique la plus fidèle et le roman­tisme le plus farouche. Rythmé par des dialogues déso­pi­lants, au moder­nisme brutal, le second voyage d’ex­plo­ra­tion et de décou­verte de Giam­bat­tista Belzoni, large­ment inspiré par son propre jour­nal, est un monu­ment du genre. (…) Le trait, synthé­tique mais d’une justesse abso­lue, se combine à des gravures d’époque pour créer une ambiance unique dans le paysage de la bande dessi­née, mariant les anciens et les modernes dans tous les sens du terme.

Eric Adam, DBD maga­zine

Le Profil de Jean Melville,
de Robin Cousin

Télé­char­ger le livre en PDF

Commençons avec un premier livre de circons­tance, à l’heure où notre vie sociale ne tient presque plus qu’à un fil – celui de l’in­ter­net mondial, qui en réalité repose sur de gros, très gros câbles…

Alors que la multi­­na­­tio­­nale de consul­­ting Jimini s’ap­­prête à lancer une appli­­ca­­tion révo­­lu­­tion­­naire de coach indi­­vi­­duel sur lunettes connec­­tées, une série de sabo­­tages endom­­mage des câbles sous-marins par lesquels tran­­site l’in­­ter­­net mondial. À la surprise géné­­rale, la petite agence de détec­­tives dans laquelle travaille Gary se voit confier l’enquête. Jean Melville, son meilleur ami, a le pres­­sen­­ti­­ment que toutes les cartes ne sont pas sur la table…

Plus d’in­fos : https://www.flblb.com/cata­logue/profil-de-jean-melville

Robin Cousin est la personne qui a le mieux parlé d’in­ter­net depuis ces 2 ou 3 dernières années. ça tape super juste, tout le temps (…) C’est d’une façon scéna­ris­tique qu’il cherche un contre-pouvoir à Google. Lisez-le, c’est un ordre !

Camille Gévau­dan et Erwan Cario (émis­sion @56kast, sur Nolife et Libe­ra­tion – https://www.youtube.com/watch?v=LigBZ9h9tTs)