Denis Chapon

Denis Chapon gran­dit dans un mas des Cévennes, pratique le dessin d’ob­ser­va­tion et fréquente les animaux depuis son enfance. Il étudie le dessin animé au lycée d’arts appliqués de Nîmes puis à l’école Émile Cohl à Lyon et à la Poudrière, à Valence, dont il sort diplômé en 2007. Parti vivre au Dane­mark, il y réalise ses premiers films, présen­tés dans divers festi­vals, travaille sur des courts-métrages pour la télé­vi­sion et élabore avec l’ins­ti­tut cultu­rel danois un programme inter­na­tio­nal : former aux tech­niques de l’ani­ma­tion des artistes dans des pays où cette pratique est peu déve­lop­pée. Cela l’em­mène notam­ment au Burkina Faso et en Boli­vie.

En Boli­vie, il fait la connais­sance du dessi­na­teur de presse Alejan­dro Sala­zar (Al-Azar), l’égal de Pétillon dans son pays, connu pour ses strips dans le quoti­dien natio­nal, qui est aussi l’au­teur de deux flip-books aux éditions FLBLB. Denis Chapon coréa­lise avec lui des courts-métrages d’ani­ma­tion, Histo­rias Conta­mi­na­das (Contes toxiques). Il y rencontre égale­ment Grégory Jarry, qui l’en­cou­rage à faire de la bande dessi­née, mais Denis Chapon préfère propo­ser aux éditions FLBLB des flip-books.

Sensible à l’ex­tinc­tion en cours des espèces animales, Denis Chapon ne souhai­tait pas pour autant réali­ser une série tragique : en se foca­li­sant sur la parade amou­reuse, il met en scène des animaux mena­cés par les acti­vi­tés humaines (baleine bleue, coli­bri, tortues géantes), qui cherchent malgré tout à se repro­duire. Le paral­lèle avec certains rituels de drague s’est imposé assez vite, et cette série de trois flip-books à l’aqua­relle sur papier chif­fon espère rappe­ler à certains humains ce qu’ils ont en commun avec d’autres espèces.

Projet en cours

    Flips parade : 3 flip­books de Denis Chapon

    Denis Chapon

    Série « flips parade » : Trois parades d’ani­­maux et trois gros râteaux pour les buses, les bour­­rins et les blai­­reaux. Série de 3 flip­­books anima­­liers sur le thème de la parade amou­­reuse, où les humains (…)