Blog

Articles à propos de Oh Yeong Jin

Rendez-vous avec FLBLB en mars

5 rendez-vous, voire davan­tage, entre Marseille, Paris et Poitiers, avec un petit air de Corée…

Du 25 février au 25 avril, expo­si­tion consa­crée à Yékini et à l’art séné­ga­lais à Même pas Mal, 4 rue des trois rois, 13006 Marseille


Le jeudi 10 mars à 19h, Grégory Jarry est invité par les amis du Monde Diplo­ma­tique à la Belle étoile à Saint-Denis, dans le cadre de la semaine anti­co­lo­niale. Cette réunion-débat portera sur l’his­toire colo­niale française et sa mise en récit dans la série Petite histoire des colo­nies françaises. Elle a été présen­tée lors de l’émis­sion sortir du colo­nia­lisme, à réécou­ter sur Radio Liber­taire.

Où ? Salle La Belle étoile/Compa­gnie Jolie Môme, 14 rue Saint-Just, La Plaine Saint-Denis (93) – métro Front Popu­laire.
Infor­ma­tions détaillées sur Démo­sphère et sur anti­co­lo­nial.net


Du 17 au 20 mars 2016, FLBLB est au salon du livre de Paris, porte de Versailles, en présence de nombreux auteurs dont Oh Yeong Jin, invité du salon du livre dans le cadre de l’an­née de la Corée, Grégory Jarry, Otto T., Lénon, Léo Louis-Honoré, Paatrice, Benoit Vidal

Parmi les rencontres du salon, le samedi 19 mars de 13h30 à 14h30, sur l’am­phi­théâtre du Centre Natio­nal du Livre, Oh Yeong Jin, Jean-Michel Besnier et Michel Serres discu­te­ront de trans­hu­ma­nisme, à partir de la bande dessi­née d’Oh Yeong Jin Adul­te­land : L’Homme de demain, un cyborg ?

Le dimanche 20 mars, sur la scène « Savoir et connais­sance » de 12h à 13h, Oh Yeong-Jin s’in­ter­ro­gera avec Serge Tisse­ron et Rodolphe Gelin : Les robots sont-ils l’ave­nir de l’homme ?

Plus d’in­fos sur le site du Salon du livre de Paris.

Où ? Stand Flblb au sein d’édi­teurs en région ALPC / ECLA, stand 1 F23


Dimanche 20 mars de 17h à 19h, rencontre avec Grégory Jarry et Anne Jollet, dessins en direct d’Otto T., autour de Petite histoire de la révo­lu­tion française à la Maison des étudiants de Poitiers dans le cadre de Campus en festi­val

Où ? Maison des étudiants, Bât. A6 – 1, rue Neuma Fechine Borges, 86000 Poitiers


Mardi 22 mars de 17h30 à 19h, dédi­cace d’Oh Yeong Jin à la librai­rie La Rubrique à Bulles à Paris 11

Où ? Librai­rie la rubrique à bulles , 110 Bd Richard Lenoir, 75011 Paris

Inter­view d’Oh Yeong Jin sur Keul­ma­dang

00-oyj-adulteland-couvJe ne tiens pas Adul­te­land pour de la science-fiction, car l’his­toire est basée sur des faits réels. Pour moi, la forme importe un peu ; ce qui compte, c’est le message. Dans Adul­te­land, j’ex­plore les rela­tions humaines, la ques­tion de la mémoire.

— Oh Yeong Jin à propos d’Adul­te­land, inter­viewé par Philippe Paolucci et Julien Paolucci sur le site de Keul­ma­dang

 

Rendez-vous avec O.

Par Thomas Dupuis, envoyé Spécial en Corée du Sud

studio

J’ai rencon­tré Oh Yeongjin à l’oc­ca­sion du SICAF (Seoul Inter­na­tio­nal comics and Anima­tion Festi­val). J’étais très curieux de voir enfin l’au­teur du Visi­teur du Sud. Nous avons d’abord discuté dans un bar, puis je suis allé chez lui quelques jours plus tard, pour voir les planches origi­nales du Visi­teur et de ses autres livres, que nous allons bien­tôt publier.

Monsieur Oh s’étonne qu’un éditeur euro­péen aie voulu publier Visi­teur du Sud, qui lui semble très coréen. Il me pose des ques­tion sur notre ligne édito­riale, et me demande quelles sont les réac­tions des lecteurs fran­co­phones. La plupart des gens qui m’ont donné leur avis sur le livre était surpris et amusés de la façon dont Monsieur Oh décrit la Corée du Nord, et je pense qu’ils en apprennent par ce livre autant sur la Corée du Sud. Son projet de « dépas­ser les idéo­lo­gies et les systèmes poli­tiques pour montrer des hommes » est compris et appré­cié des lecteurs. Par contre, je suis agacé par certains articles de presse qui, pour coller à l’ac­tua­lité poli­tique, disent que le livre « dénonce la Corée du Nord », et par les « critiques » qui ont des réac­tions néga­tives vis-à-vis de son dessin, alors que dans le même temps ils n’ont aucun a priori sur Reiser, pour citer un auteur dont le dessin me semble proche de celui de Monsieur Oh. Monsieur Oh connait les dessins de Reiser, qui est édité en Corée, et me parle égale­ment de Sempé, qu’il a décou­vert avec Marcel­lin Caillou : « le dessin semble exécuté sans le moindre effort ». Lire la suite →