Sortie prévue en mars 2018

Bloody Mary

Bloody Mary

Sarcel­lo­po­lis, c’est l’ar­ché­type de ces grands ensembles dans lesquels se côtoient les indi­vi­dua­li­tés malme­nées, en un cock­tail si explo­sif qu’on ne sait d’où vient l’étin­celle.
Il y a le jeune inspec­teur Schnei­der, pour qui seul l’ordre compte.

Il y a sa femme, qui ne sort pas de chez eux mais qui est assez tsoin-tsoin.

Il y a le fou surin­formé du 20ème étage.

Il y a Emile Grand­val­let, l’égou­tier qui bricole sa pisci­cul­ture.

Sa femme Victoire, au ventre chaud.

Jean-Yves Grand­val­let, énervé par la conne­rie humaine

-celle du Sergent Reig, mais pas seule­ment.

Il y a Loco­mo­tive Baba N’doula, laveur de carreaux, qui voit défi­ler ces vies, qui n’en est pas que témoin.

Il y a Butch, pas froid aux yeux pour son âge.

Bloody Mary n’existe peut-être pas, mais elle va faire des dégâts


Bloody Mary est le premier album de Jean Teulé, sa première grande histoire (d’amour ?), son premier livre conçu pour être un album. A la base, ce n’est pas son projet. C’est Jean Vautrin qui vient le cher­cher. Jean Vautrin, il ne connais­sait même pas. Mais c’est flat­teur, un écri­vain dans la force de l’âge qui vient voir un jeune auteur de BD. Teulé lit plusieurs de ses romans, il s’ar­rête sur Bloody Mary, il se lance. L’adap­ta­tion lui demande deux ans de boulot. Ce livre est une plon­gée dans le cerveau repti­lien des années 80. La banlieue, les connards de toutes espèces, les gosses qui zonent, le flip­per. Bloody Mary est une critique féroce du système, la police et l’ar­mée, de la colo­ni­sa­tion, l’em­mer­de­ment avec un grand Merde, qui donne des envies de meurtre. Bloody Mary, personne n’a refait ça depuis. C’est un livre moderne, pas « récu­pé­rable », pas « digéré ». Dans l’époque actuelle où l’on crève sous les succé­da­nées et les resu­cées, ça fait du bien par où ça passe.

(extrait de la préface de Grégory Jarry)


Jean Vautrin (1933–2015) commence sa carrière dans le cinéma et rencontre le succès en litté­ra­ture avec Billy ze Kick, Bloody Mary, puis Un grand pas vers le Bon Dieu (Goncourt 1989). Ses feuille­tons, polars, récits histo­riques ou auto­bio­gra­phiques en ont fait un grand auteur de litté­ra­ture popu­laire. Comme lui, Jean Teulé s’in­té­resse aux cabos­sés de la vie. Il publie des roman-photos, réalise des chro­niques télé­vi­sées et enfin écrit des romans qui rencontrent un indé­niable succès popu­laire.
Le roman Bloody Mary, publié en 1979 par Jean Vautrin, a reçu en 1980 le Grand Prix de la critique. La bande dessi­née Bloody Mary, de Jean Vautrin et Jean Teulé, a reçu en 1984 le Grand Prix de la critique de bande dessi­née au festi­val d’An­gou­lême (prix qui devien­dra le Prix Bloody Mary).

 

  • 120 pages couleur
  • Couverture couleur
  • Format : 21 × 28 cm
  • ISBN : 978-2-35761-144-3
  • Prix indicatif : 20€
  • Jean Vautrin

    Né en 1933 en Meurthe et Moseille, Jean Herman fait des études de lettres à Auxerre, puis apprend le cinéma à l’IDHEC, dont il sort majeur de promo­­tion. Anti­­co­­lo­­nia­­liste, il fait son service (…)

  • Jean Teulé

    Né en 1953 à Saint Lo, Jean Teulé gran­­dit à Arcueil. En 1978 il colla­­bore à L’écho des savanes, où il publie des récits en bande dessi­­née à partir de photo­­gra­­phies retra­­vaillées à (…)